Retard de paiement : mettez à jour vos documents commerciaux !

Gauthier Moreuil
Par Gauthier Moreuil, Associé au cabinet Péchenard & associés.

La France a enfin transposé l’article 6 de la directive 2011/7/UE du 16 février 2011 concernant la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales. Par Gauthier Moreuil, associé au cabinet Péchenard & associés.
 
À compter du 1er janvier 2013 et conformément aux articles L.441-6 (modifié) et D.441-5 (nouveau) du code de commerce, une indemnité forfaitaire de 40 euros sera exigible en cas de retard de paiement afin de couvrir les frais de recouvrement exposés par le créancier, sauf en cas d’ouverture d’une procédure collective (sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire) au bénéfice du débiteur.

Pour chaque facture
Le texte ne le précise pas mais cette indemnité sera due pour chaque facture concernée.
Elle s’ajoute ainsi aux pénalités de retard exigibles conformément à l’article L.441-6 du code de commerce et son montant devra impérativement être précisé sur les factures, sous peine d’une amende de 15 000 euros (laquelle est portée au quintuple pour les personnes morales, soit 75 000 euros, conformément à l’article 131-18 du code pénal).
Son montant devra également être mentionné dans les conditions générales de vente de l’entreprise, sous peine d’une amende identique.

Dispositif efficace
Dans sa nouvelle rédaction, l’article L.441-6 du code de commerce précise que lorsque les frais de recouvrement exposés sont supérieurs à cette indemnité forfaitaire, le créancier peut demander une indemnisation complémentaire.
Selon l’article 6 de la directive du 2011/7/UE du 16 février 2011, cette indemnisation complémentaire est destinée à couvrir les frais externes (notamment les dépenses engagées pour faire appel à un avocat), l’indemnité forfaitaire ayant quant à elle pour objet de couvrir les frais internes, comme le précise le 20e considérant de la directive.
Les entreprises ont donc désormais un dispositif efficace en matière de recouvrement. Elles doivent toutefois veiller à mettre rapidement à jour leurs documents commerciaux.

Réagir à cet article

Image CAPTCHA
La casse n'est pas prise en compte.

S'INSCRIRE À NOTRE NEWSLETTER

Veuillez renseigner votre e-mail pour être informé personnellement de nos actualités.
Image CAPTCHA
La casse n'est pas prise en compte.

Articles de fond sur le même thème :

Patrimoine : par où commencer ?

Patrimoine : par où commencer ?
Actualité entreprise
Quels sont les produits financiers qui marchent ? Quelles précautions faut-il prendre lorsque l’on investit dans l’immobilier locatif ? Le marché des actions et obligations vaut-il encore le coup ? Quelques éléments de réponse avec des experts en investissement et gestion de patrimoine...

Tisser des liens, c’est bon pour votre visibilité !

Albin Seïté, directeur de comptes, Activis.
Actualité entreprise
Le Web est sans cesse en évolution : une position acquise sur les moteurs de recherche aujourd’hui peut très bien disparaître demain. Le référencement naturel a évolué et la qualité des contenus est mise au cœur des algorithmes de nos moteurs de recherche préférés.

À quand les flottes d’entreprise écolo ?

Marc Teyssier d’Orfeuil, délégué général du Club des Voitures Écologiques.
Actualité entreprise
Le Club des Voitures Écologiques rappelle aux gestionnaires de flotte que toutes les solutions sont complémentaires. Le point quelques semaines après le lancement du plan automobile du gouvernement.

Le Groupe Courrier Cadres| Mentions légales | Contacts | © 2014 Courrier Cadres